|

Interview de Jean-Pierre Fabre : « Mon objectif, c’est de les chasser du pouvoir »

image_pdfimage_print

«On ne peut pas vouloir unir une nation et violer la Constitution, violer les lois, torturer, falsifier les rapports. Ils ne changeront pas de système comme ils le prétendent, ils ont simplement changé de nom ».

Telle est la réaction énergique de Jean-Pierre Fabre, leader de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC, opposition) suite à la création de la nouvelle formation politique de Faure Gnassingbé, « Union pour la République (UNIR) »

Fabre se dit «totalement indifférent » à cette nouvelle soulignant que « c’est du pareil au même ».

«Je ne fricote pas avec les assassins, avec les violateurs des droits de l’homme, avec les massacreurs du peuple togolais. Je ne fréquente pas ces gens-là c’est tout. Je dis notre objectif, mon objectif, c’est de leur chasser du pouvoir. C’est un système dont il faut débarrasser le peuple togolais quel que soit le nom sous lequel on l’affronte », a-t-il martelé.

Afreepress : Bonjour M. Fabre, le RPT vient de disparaître en donnant naissance à un nouveau parti, l’Union pour la République, « UNIR », qu’est-ce que cela suscite en vous ?

Jean-Pierre Fabre : Cela m’indiffère totalement. Si les responsables du RPT ressentent le besoin de changer de nom, c’est qu’ils reconnaissent que le nom RPT suscite un sentiment de répulsion au sein des populations togolaises et que le RPT est vomi des Togolais. Donc je pense que c’est la raison pour laquelle ils ont voulu changer de nom et je les comprends.

Afreepress : Pour vous, c’est tout simplement un changement de nom?

Jean-Pierre Fabre : Bien sûr que c’est ça. Ce n’est qu’un changement de nom. C’est toujours les mêmes ruses, la même duplicité. C’est juste la volonté d’enlever de la mémoire des togolais, le nom RPT qui rappelle de mauvais souvenirs aux Togolais : violations des droits de l’homme, assassinats, tueries, violations de la Constitution, etc. Et donc ce n’est que la volonté de changer de nom tout en gardant le même système.

Ils prétendent devenir un parti appelé « UNIR ». C’est dire donc qu’ils reconnaissent que le RPT a semé la désunion au Togo. Le RPT a désuni, le RPT a pratiqué le régionalisme, le RPT a joué le nord contre le sud, le RPT a joué les Kabyè contre les autres ethnies. Et donc pour nous, c’est peut-être une petite satisfaction de savoir qu’ils reconnaissent qu’ils ont divisé les togolais et qu’ils prétendent maintenant qu’ils veulent unir les Togolais.

Afreepress : Mais la volonté d’unir les Togolais, n’est-ce pas une bonne chose ?

Jean-Pierre Fabre : Ils n’ont pas la volonté d’unir. C’est une ruse qu’ils utilisent en prenant ce nom « UNIR ». Mais veulent-ils vraiment unir ?

On ne peut pas vouloir unir une nation et violer la Constitution, violer les lois, torturer, falsifier les rapports, etc. Ils ne changeront pas de système comme ils le prétendent, ils ont simplement changé de nom.

Afreepress : Nombreux sont les gens qui ont estimé que depuis que Faure Gnassingbé est arrivé au pouvoir, il n’a pas eu les coudées franches pour gouverner. La naissance de ce nouveau parti est vu par certains comme le début de son indépendance, est-ce aussi votre analyse des faits ?

Jean-Pierre Fabre : Moi, je n’ai jamais cru en ces commentaires de salon. J’ai jamais cru en des gens qui restent dans leurs maisons pour dire des choses ou qui font des analyses à courtes vues. Ceux qui soutiennent cela, les faits les ont très vite démentis.

Faure Gnassingbé s’est vu confronté aux mêmes problèmes que son père, c’est-à-dire qu’il a adopté les mêmes attitudes face aux problèmes. Son père a falsifié des rapports, il a fait la même chose, son père a torturé, il a fait la même chose. Alors, de quoi veut-on nous parler ? On dit qu’il est différent de son père et il a eu le temps de prouver qu’il fait la même chose que son père. Je ne suis pas le bon Dieu pour savoir s’il a les coudées franches. Je le vois agir et je le juge aux actes et aux actes, je dis qu’il fait pire que son père.

Afreepress : Dites-nous, est-ce que la politique de l’ANC sera la même face au nouveau parti ?

Jean-Pierre Fabre : Elle sera pareil. Les hommes n’ont pas changé. Je vous ai dit que c’est un système que nous combattons. Ce ne sont pas des appellations, ce ne sont pas des hommes. Eyadéma est parti, Faure Gnassingbé est là. Il organise des élections dans la précipitation comme son père le fait, il viole la Constitution même plus que son père. Alors je répète, de quoi veut-on nous parler ? Son père n’a pas renvoyé les gens de l’Assemblée nationale mais il a fait renvoyer des députés de l’Assemblée nationale, il s’est retrouvé confronter à deux décisions de la cour de justice de la CEDEAO.

Son régime prétend que réparer et payer, ça veut dire payer en réparation de. Comme si nous tous, nous ne comprenons pas français. Alors, ce sont des choses que nous connaissons, ce sont des pratiques du RPT. Il fait la même chose que son père. Vous me demandez si la lutte va changer parce qu’UNIR a remplacé le RPT. Je vous dis qu’UNIR n’a pas remplacé le RPT puisqu’on a fait que changer de nom au RPT gardant les mêmes hommes, les mêmes pratiques, le même système.

Afreepress : On nous dit que tous les hommes de divers horizons et vous-mêmes pouvez venir à l’union.

Jean-Pierre Fabre : Je ne fricote pas avec les assassins, avec les violateurs des droits de l’homme, avec les massacreurs du peuple togolais. Je ne fréquente pas ces gens-là c’est tout. Je dis notre objectif, mon objectif, c’est de les chasser du pouvoir. C’est un système dont il faut débarrasser le peuple togolais quel que soit le nom sous lequel on l’affronte.

Afreepress & Kanal FM

Tags: , , ,

Laissez un commentaire

Free WordPress Themes

*