|

Gilbert Bawara : Le CST et "Arc-en-ciel", "n’ont pas envie de dialoguer, ils cherchent juste à tout bloquer et à faire obstruction à l’avancement de notre pays"

image_pdfimage_print

Le Collectif « Sauvons le Togo » (CST) et la Coalition « Arc-en-ciel », « n’ont pas envie de dialoguer, ils cherchent juste à tout bloquer et à faire obstruction à l’avancement de notre pays », a affirmé dimanche sur le plateau de la Télévision nationale (TVT), Gilbert Bawara, le ministre de l’administration territoriale.

La déclaration de M.Bawara fait suite au dialogue tenu vendredi dernier à la Primature, discussions au cours desquelles les délégations du CST et de la Coalition « Arc-en-ciel » ont claqué la porte.

Ces deux regroupements ont exigé des discussions sur tous les points, après la mise en place d’un « comité préparatoire » avec la désignation d’un médiateur. Pour le CST et « Arc-en-ciel », le dialogue doit aborder tous les sujets et non seulement les prochaines législatives.

« Nous sommes dans un pays en crise depuis très longtemps. Et on ne peut pas circonscrire une discussion qui rassemble toute la classe politique seulement au processus électoral. Nous avons demandé qu’on établisse un agenda et que les discussions se déroulent avec une certaine assurance du côté de l’opposition. On ne peut pas zapper les réformes, en ne parlant que d’élection. Ils ne nous ont pas compris. Nous avons parlé pendant des heures à des murs. Nous sommes obligés de nous retirer », avait déclaré vendredi dernier Me Dodji Apévon, coordinateur général de la Coalition.

Outre le CST et la Coalition « Arc-en-ciel », cinq autres partis dont l’UNIR, l’ALLIANCE, CPP et PDR et deux Associations de femmes (GF2D et le REFEMP/Togo) étaient également représentés dans la salle.

Patrick Spirlet, ambassadeur et chef de la Délégation de l’Union européenne au Togo et Mme Khardiata Lo Ndiaye, Coordonnatrice résidente du Système des nations Unies et Représentante résidente du PNUD au Togo ont aussi assisté aux discussions, mais en qualité d’observateurs.

« Le CST et +Arc-en-ciel+ ont des attitudes inconséquentes et incohérentes. Il n’y a aucune volonté de dialogue et de recherche de compromis, ni de la part du CST, ni de la part de la Coalition. Et la scène un peu ubuesque qui s’est déroulée vendredi à la Primature est une démonstration éclatante que ces partis politiques là n’ont pas envie de dialoguer, ils cherchent juste à tout bloquer et à faire obstruction à l’avancement de notre pays », a déclaré M.Bawara lors de l’émission « Plateau de la Semaine » axée sur le thème : « Avancées du dialogue politique / CENI : mission et rôle ».

Selon lui, la « logique voudrait que nous améliorons dès maintenant, le processus électoral, afin qu’il puisse se poursuivre. Et que dans la foulée, nous poursuivions avec les débats et les discussions sur d’autres sujets. Nous avons obtenu des avancées en 2007. Des avancées supplémentaires ont été réalisées en 2010. Les élections qui arrivent doivent être exemptes de tout reproche, de toute contestation ».

Aucune date n’a encore été fixée pour ces élections législatives. Les dernières législatives remontent à octobre 2007.

« Je crois que la grande majorité des togolais comprennent cette vision là et cette façon de faire. Ceux qui contestent cela, nous n’avons pas le sentiment qu’il y a des foules de togolais qui sont en train de les soutenir dans leurs stratégies de dilatoire », a-t-il estimé.

« Ces derniers temps, ils ont fait le tour des hommes d’Eglises, des opérateurs économiques et des partenaires au développement pour leur dire qu’ils étaient prêts au dialogue. Ils ont même adressé une correspondance aux autorités demandant un dialogue. Comme ils ne sont jamais sincères, ils sont constamment dans la désinformation et le mensonge, l’occasion leur a été offerte de venir à ce dialogue et d’exprimer leur point de vue. Ils sont arrivés avec une déclaration préparées bien à l’avance (pas dans les enceintes de la Primature) et constatant l’échec des discussions qui n’avaient même pas encore démarrées. On était tous dans la salle. A aucun moment, ils ne se sont retirés dans une salle pour préparer la déclaration », a poursuivi M.Bawara.

« Ils ont berné un peu les hommes d’églises, ils ont berné les opérateurs économiques, ils ont berné les partenaires au développement, ils ont berné le peuple togolais. Ils ont véritablement du mépris pour le peuple togolais, parce que rien ne justifie qu’avant même d’entrer dans une salle, on ait préparé une déclaration, constatant que le dialogue ne va pas marcher et qu’il faille un comité préparatoire dirigé par un médiateur », a-t-il indiqué.

Le ministre a relevé des « contradictions et des incohérences au sein du CST » : « au sein du CST, il y a des rivalités, des divisions que nous avons constatées ces derniers temps. La meilleure manière de taire ces divisions, c’est de donner une façade d’unité et de cohésion en s’accordant sur une déclaration qui a été préparée à l’avance, parce qu’il y a une sorte de dictature de la pensée unique que certains partis hégémonique au sein du CST exerce sur les autres ».

« Et d’autre part, il y a la Coalition +Arc-en-ciel+ qui est dans une attitude de suivisme par rapport au CST », a-t-il souligné.

Pour les prochaines législatives « le train est maintenant en marche, il va se poursuivre. Et même, il va accélérer. Le bureau de la CENI est en place. Désormais, il s’agit dans les prochains jours de sortir le budget et le chronogramme des élections. Les uns et les autres sont libres de se préparer et de participer à ces élections », a ajouté M.Bawara. FIN

Junior AUREL

savoirnews

Tags: , , , , , , ,

Laissez un commentaire

WordPress Blog

*