|

Gilbert Bawara : "Il est de l’intérêt des togolais de faire en sorte que les décisions gouvernementales soient respectées"

image_pdfimage_print

Le ministre de l’administration territoriale Gilbert Bawara a invité lundi soir, les togolais à « respecter les décisions gouvernementales », suite au tiraillement entre le gouvernement et les responsables du Collectif « Sauvons le Togo » sur le lieu de sit-in des manifestations prévues les 21, 22 et 23 août par ce Collectif.

Le lieu : c’est la place Déckon. Pour les autorités, cette place, de même que les abords et autres endroits proches du marché ne sont pas indiqués pour des manifestations. Car, ces « emplacements comportent des risques avérés de dérapages et de dégradation de biens publics et privés, mais ils présentent également de réelles difficultés en matière du maintien de l’ordre et de la sécurité comme on a pu le constater lors des précédentes manifestations ».

Arguments rejetés par les responsables du Collectif « Sauvons le Togo ». Pour ces derniers, « les sit-in auront bel et bien lieu à la place Déckon ».

« Déckon est un lieu public et tout citoyen a la possibilité d’en jouir. Alors on ne peut pas accorder à Déckon, un statut spécial », a affirmé Me Raphaël Kpandé-Adzaré, rapporteur dudit Collectif.

Lundi soir, le ministre de l’administration territoriale a invité les togolais à respecter les décisions du gouvernement.

« Il est de l’intérêt des togolais de faire en sorte que les décisions gouvernementales soient respectées. C’est la condition sine qua non pour la construction d’un Etat de droit », a déclaré sur le plateau de la Télévision nationale (TVT), Gilbert Bawara.

« Le gouvernement prendra toutes les dispositions pour que la décision qui a été prise et annoncée à tout le peuple togolais et particulièrement au Collectif +Sauvons le Togo+ soit pleinement respectée. Je voudrais profiter pour lancer un appel à la modération et à la retenue des togolais, les rassurer que toutes les dispositions sont prises. Ils peuvent vaquer librement à leurs occupations demain », a-t-il souligné.

« Et également ceux qui sont tentés d’aller à la marche et au sit-in de rester à leur domicile ou de vaquer à leurs occupations et d’éviter toute provocation ou toute situation qui pourrait dégénérer », a précisé M.Bawara, annonçant l’ouverture les jours à venir d’un dialogue politique.


« Si l’objectif du Collectif, c’est de pousser à un dialogue, je crois que cet objectif a été atteint. Nous pouvons sereinement nous préparer à aller au dialogue, et voir comment nous pouvons améliorer le cadre électoral, poursuivre les réformes institutionnelles et constitutionnelles et parvenir à l’organisation d’élections apaisées, sécurisées pouvant permettre à chaque togolais de s’exprimer démocratiquement », a ajouté le ministre.

Rappelons que le ministre de la sécurité a précisé ce lundi que toutes les dispositions sont prises pour que la marche de mardi ne démarre pas, si les organisateurs maintiennent le lieu du sit-in (Déckon).

« Nous allons prendre des dispositions pour que la marche ne démarre pas. Déckon ne sera pas accessible aux manifestants demain. Nous serons là avec un dispositif bien professionnel », a précisé lors d’une conférence de presse le ministre de la sécurité avant d’ajouter : « Nos éléments feront tout pour éviter l’affrontement ». FIN

Junior AUREL

savoirnews.net

Tags: , ,

Laissez un commentaire

Free WordPress Themes

*