|

Gerry Taama: Si vous ne pouvez pas assommer le crocodile, composez avec lui

image_pdfimage_print
image_pdfimage_print

« Quand vous avez le bras dans la bouche d’un crocodile, si vous ne pouvez pas l’assommer, il faut le caresser, le chatouiller pour qu’il ouvre la bouche et que vous puissiez enlever votre bras. L’assommer, c’est par les manifestations et les différentes pressions et le caresser, c’est la concession que l’opposition doit faire ».
Cette déclaration est celle de Gerry Taama, Président du Nouvel Engagement Togolais (NET) et candidat déclaré à la Présidentielle (à titre conservatoire) vendredi sur la radio Victoire FM. L’ex officier des Forces Armées Togolaises (FAT) appelle ainsi ses camarades de l’opposition, la radicale, à faire des concessions afin que les réformes aboutissent et que les élections se déroulent de façon équitable et transparente.
 
Revenant sur les manifestations de rues et du rapport de force actuel, Gerry Taama appelle à évaluer leur impact et de savoir s’il est à la faveur de l’opposition ou du pouvoir. « Si au bout d’un certain moment on se rend compte que cette pression de la rue, ce rapport de force n’est pas fxdd外汇交易平台 forcément à notre avantage, il faut composer. Et si le sacrifice que nous acteurs politiques nous devons faire pour permettre d’avoir des élections équitables et pour donner des chances à l’opposition de gagner, il faut le faire. Parce que les deux tours seront fédérateurs et mobilisateurs », indique M. Taama.
 
Sur la question de la rétroactivité de la loi, il attire l’attention de ses pairs que si les réformes ne sont pas faites avant 2015, la voix sera ouverte pour Faure Gnassingbé et si les réformes n’aboutissent qu’en 2015, le même problème concernera le mandat de 2015-2020.
 
Le Président du NET qui explique que son parti ne va pas aux élections pour gagner mais pour accompagner l’opposition à gagner demande de faire un sacrifice pour que la proposition de loi qui est actuellement à l’Assemblée nationale aboutisse.
 
Gerry Taama rejoint ainsi la proposition du Groupe de médiation qui appelle à revoir les dispositions de l’article 59 de la Constitution sur la limitation des mandats présidentiels proposées dans le texte de l’opposition introduit à l’Assemblée nationale afin qu’elles s’appliquent à compter du mandat qui court de 2010 à 2015.
 
« Les élections dans environ deux mois. Si nous continuons à dire jamais jamais et qu’au dernier moment nous courons pour déposer nos candidature, nous aurons les mêmes résultats et nous n’aurons nos yeux que pour pleurer », a-t-il prévenu.
 
Le recensement électoral démarre le 20 janvier prochain et il appelle les populations togolaises à se déplacer pour s’inscrire massivement sur les listes électorales afin de donner la chance à l’opposition de l’emporter en 2015.
 
source : togobreakingnewsSpider-Man: Homecoming 2017 live streaming film online

Tags: , , , , , , ,

Laissez un commentaire

Free WordPress Theme

*