Flambée du prix de maïs : la LCT exhorte le gouvernement à la « sagesse humaine ».

image_pdfimage_print

lct


© togoactualite – Depuis quelques jours le prix du maïs, principale denrée alimentaire, connait une hausse vertigineuse sur le marché. Dans certains marchés, le bol de cette denrée est vendu à 650 F, ce qui met au dépourvu une population déjà éreinté par la vie chère.
 
Mais cette hausse n’a pas laissé indifférente la Ligue des consommateurs du Togo qui à travers un communiqué en date de ce 15 mai appelle le gouvernement à la raison pour injecter sur le marché les stocks les excédents de la saison écoulée.
 
 
Déclaration de la ligue des consommateurs du Togo relative à la hausse du prix du maïs au Togo.
 
Depuis quelques jours, l’ensemble des consommateurs a constaté la hausse du prix du bol du maïs sur tous les marchés de notre pays. Cette situation a contrait la ligue des consommateurs du Togo à se rendre dans la plupart des marchés et à se référer à ses antennes locales. En référence à nos sources de données et à nos représentants, il apparaît beaucoup de raté dans la gestion des excédents de la part de l’ANSAT d’une part, et de manque de stock d’autre part sur le marché.
 
Selon le gouvernement et par la voix du Ministre de l’agriculture de l’élevage et de la pêche, cette situation avantagerait les producteurs. Si tel est le cas, qu’est ce qu’il en est pour les consommateurs ?
Pour la LCT, cette situation n’est qu’une nième action qui fonce le clou de la misère ambiante des togolais en général et de la classe moyenne en particulier.
 
Où sont partis les plus de 156.000 tonnes de stocks de l’ANSAT pour la campagne qui vient de s’achever ?
Devrions-nous devenir tous producteurs pour que de pareille situation puisse nous profiter ?
Nous pensons que les explications du Ministre sont loin de satisfaire les attentes des consommateurs et qu’il faille prendre des dispositions plus concrètes pour mettre sur le marché local des résidus des excédents de la dernière campagne agricole.
 
La LCT exhorte les commerçants qui ont des stocks de maïs à la sagesse humaine afin de le vendre à un prix citoyen et le gouvernement à avoir pitié des consommateurs à prenant des dispositions pouvant conduire à la maitrise de la situation.
Fait à Lomé, le 15/05/2015
Le Président,
SOGADJI Emmanuel

 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*