|

Fin du Congrès de Blitta/Faure Gnassingbé : « Mettre le Togo au diapason du changement… »

image_pdfimage_print

Le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé vient de prononcer son discours de Blitta ouvrant officiellement les travaux du 5ème congrès extraordinaire du Rassemblement du peuple togolais (RPT, parti au pouvoir).
Le discours a été prononcé autour de 10 heures 30, heure locale en présence des cadres, des délégués, des militants et sympathisants du parti.

«Je vous invite à mettre à profit le congrès de ce jour, mettre le Togo au diapason de changement, l’immobilisme nous conduirait à l’impasse », déclarait Faure Gnassingbé à l’assistance.

L’Agence Afreepress vous propose un extrait du discours du Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé

Je veux vous exprimer toute ma joie à l’occasion du 5ème congrès du parti. J’apprécie l’accueil et la chaleur que vous m’avez réservés. Notre dernier congrès remonte en février 2005, une année de douleur et d’émotion.

Nous venons de perdre le père de la nation, malgré la tristesse vous avez réussi dans un sursaut collectif, cette phase délicate de notre histoire. 7 années se sont écoulées et certains de nos militants nous ont quittés.

Le congrès a toujours constitué un moment important de notre parti. Ce la nous a permis de marquer un arrêt et de réfléchir, ce congrès est particulier, est marqué par des mutations internationale, depuis 2006, le Togo a lancé un vaste chantier à l’avant garde de ses réformes, les a soutenu avec conviction et un engagement sans faille.

Les efforts engagés pour par la décrispation du climat politique, dont les compatriotes saluent les bienfaits, les la détermination à poursuivre la lutte pour la réconciliation des fils et filles du Togo. Les premières années sont consacrées au développement et à la confiance des partenaires, malgré les ressources limitées dont nous disposons.

Je vous invite à mettre à profit le congrès de ce jour, mettre le Togo au diapason de changement, l’immobilisme nous conduirait à l’impasse.

Au regard de notre potentialité économique, nous avons une marge de progression qui nous oblige à aller loin. Je saisis l’occasion pour rendre hommage aux militants qui sont comme la sève vivifiante qui irrigue l’arbre.

Ils sont ceux qui sillonnent les villages, écoutent et discutent avec les militants qui nous ont toujours fait confiance. Notre statut d’ancien parti politique, nous ne devons pas nous de dormir sur nos lauriers, mais nous devons arpenter le chemin de l’ouverture pour bâtir un Togo nouveau.

Nous ne devons pas oublier l’impératif de l’union, créer un nouveau cadre politique et que tout le monde se sente le bienvenu dans la construction du Togo nouveau au le dialogue et la tolérance l’emporterons sur la haine.

afreepress.info

Tags: , , , ,

Laissez un commentaire

Weboy

*