|

Economie : La semaine nationale de la microfinance officiellement lancée ce mardi à Lomé

image_pdfimage_print

La semaine nationale de la microfinance a été officiellement lancée ce mardi à Lomé, cérémonie présidée par le secrétaire général du ministère de l’économie et des finances Têvi Bénissan. Le ministre de la planification et de l’aménagement du territoire, ainsi que des représentants des institutions partenaires au développement, des directeurs généraux des banques, des systèmes financiers décentralisés et des compagnies d’assurances étaient également présents, a constaté l’Agence Savoir News.

Cette semaine de la microfinance initiée par les pairs praticiens de la microfinance au Togo, a pour particularité d’envisager un vaste programme d’éducation financière, de protection des clients dans l’optique d’une gouvernance plus transparente des populations à la base.

Cette semaine axée sur le thème : « Des clients bien éduqués pour une microfinance de qualité au service du développement à la base », vise entre autre, à développer des synergies qui renforcent les compétences des acteurs du secteur pour mieux éduquer les clients à appréhender la gouvernance des systèmes financiers décentralisés pour un meilleur devenir des populations.

Selon Nassirou Ramanou, directeur général de WAGES, cette semaine nationale de la microfinance est une initiative de l’Association Professionnelle des Institutions de Microfinance du Togo (APIM-TOGO). Cette Association entend traiter de fond en comble, la thématique de la gouvernance des systèmes financiers décentralisés, car des millions de citoyens ont leur destin accrochés aux activités des microfinances.

« Au 30 juin 2012, le nombre de personnes touchées par les institutions de microfinance s’élevait à plus de 1.100. 000 membres. Il est à noter que l’épargne collectée se chiffrait à cette même période à plus de 110 milliards de F.CFA, contre trois milliards de francs au début des années 1990. L’encours de crédit accordé était d’environ 93 milliards de F.CFA à cette même période contre 2 milliards de F.CFA toujours dans les années 1990 », a souligné Nassirou Ramanou.

« Face à cette expansion fulgurante de la microfinance au Togo et aux difficultés qu’elle enregistre en matière de gouvernance, la semaine de la microfinance va permettre aux participants, pairs et praticiens de la microfinance d’échanger sur les problématiques en vue de dégager les leçons nécessaires pour que le secteur continue de mériter la confiance des nombreux Togolais dont leur avenir dépend du système », a-t-il précisé.

« Nous profitons de cette manifestation pour plaider pour une implication plus accrue de notre système financier à la réalisation de nos projets d’aide aux populations à la base », a ajouté le directeur général de WAGES.

Ce dernier n’a pas manqué de remercier les partenaires financiers pour leurs apports en vue de contribuer à l’assainissement de l’environnement juridique, à la qualité de l’information financière et à la qualité des prestations pour le bonheur des populations à la base.

Pour le secrétaire général du ministère de l’économie et des finances, la microfinance et la micro-entreprise sont devenues incontournables dans la croissance et la réduction de la pauvreté, en raison de leur contribution au produit intérieur brut (33%) et aux offres d’emploi (75%).

« Les crédits offerts par les institutions de microfinance couvrent l’agriculture, le commerce, le stockage de produits, l’élevage, l’artisanat, les petites entreprises et le social. C’est pourquoi, le secteur depuis plus de cinq ans, fait l’objet d’une attention particulière du gouvernement, marquée par l’élaboration et la mise en œuvre d’une stratégie nationale de microfinance », a mentionné Têvi Bénissan

« Le gouvernement entend contribuer à la création des conditions optimales de mise en œuvre des politiques adaptées dans les secteurs prioritaires pour la croissance et la réduction de la pauvreté »-t-il ajouté.

Plusieurs activités sont prévues durant cette semaine nationale de la microfinance dont des séances d’explications, des échanges et des caravanes à travers les grandes villes du pays.

Une grande caravane a sillonné les rues de Lomé mardi en en fin de matinée pour sensibiliser les populations. FIN

Nicolas KOFFIGAN

savoirnews

Tags: , ,

Laissez un commentaire

WordPress Themes

*