|

Développement/économie : Plus de 35 millions de F.CFA octroyés ce vendredi à 17 groupements communautaires et 20 jeunes entrepreneurs

image_pdfimage_print

Dix-sept groupements communautaires et 20 jeunes entrepreneurs ont bénéficié ce vendredi, d’une subvention totale de 35,450 millions de F.CFA pour démarrer leurs activités, a constaté un journaliste de l’Agence Savoir News.

Togo Télécom est une société d’Etat, chargée de l’équipement et de l’exploitation du service public des Télécommunications.

Les 17 groupements communautaires ont reçu des chèques d’un montant total de 26 millions de F.CFA de Togo Télécom par l’entremise du ministère du développement à la base, de l’artisanat, de la jeunesse et de l’emploi. Il s’agit d’une partie de la subvention mise à la disposition dudit ministère par Togo Télécom pour le Projet de soutien aux activités économiques des groupements (PSAEG).

Ce Projet a été initié et mis en œuvre par le ministère du développement à la base depuis 2008.

Le PSAEG a pour objectif général l’accroissement des revenus des membres des groupements et le développement des emplois ruraux dans les villages d’implantation du projet.

Les montants des chèques remis à ces groupements varient entre 232.800 et 3.000.000 de F.CFA. Les parts reçues par chacun des groupements représentent 60% du montant de leurs projets. Le reste (40%), leur sera versé après une évaluation du démarrage des activités.

Ces groupements interviennent dans divers domaines : la riziculture, la production du miel, l’élevage, le maraîchage, la pisciculture, etc…

Les 20 jeunes entrepreneurs ont de leur côté, bénéficié d’une subvention totale de 9,450 millions de F.CFA pour le compte du Fonds d’Insertion des Jeunes (FIJ).

Le FIJ a été créé en 1994 par la Conférence des ministres de la Jeunesse et des Sports de la Francophonie (CONFEJES) pour l’insertion économique des jeunes à travers la création de micro-entreprises.

Au total 668 projets « FIJ » ont été financés entre 2005 et 2010 pour un montant global de plus de 1,130 milliard de F.CFA dans 25 pays dont le Togo.

 » A travers ces subventions, mon département entend renforcer l’auto-employabilité de ces deux grandes entités qui sont tous en majorité des jeunes entrepreneurs évoluant dans divers secteurs d’activités », a indiqué Mme Victoire Tomégah-Dogbé, ministre du développement à la base, de l’artisanat, de la jeunesse et de l’emploi (En Photo).

Selon elle, aucun développement viable et durable ne peut s’opérer aujourd’hui sans l’implication effective de cette frange de la société qui ne doit plus être perçue comme source de problèmes.

« Face aux défis d’un monde en perpétuelle mutation et où les offres d’emplois administratifs ou para administratifs de nos Etats sont de plus en plus limitées en raison d’une demande croissante, la création de micro-entreprises par les jeunes apparaît désormais comme un axe majeur des politiques nationales de promotion de l’auto-emploi des jeunes », a souligné Mme Tomégah-Dogbé, précisant que près de 4 milliards de F.CFA ont été déjà accordés pour le compte des micro-crédits aux groupements. FIN

Nicolas KOFFIGAN/ Junior AUREL

savoirnews.net

Tags: , ,

Laissez un commentaire

Free WordPress Theme

*