|

Des militants et sympathisants du FRAC dans les rues de Lomé ce samedi

image_pdfimage_print

Des militants et sympathisants du Front Républicain pour l’Alternance et le Changement (FRAC), ont battu le pavé samedi dans les rues de Lomé, manifestation visant à appeler la population à « sortir massivement » pour les marches des 21, 22 et 23 août du Collectif « Sauvons le Togo », a constaté un journaliste de l’Agence Savoir News.

Ils ont sillonné les rues de Lomé suivant l’itinéraire indiqué par le ministre de l’intérieur le colonel Damehane Yark : Rond-point Tokoin Trésor – Avenue de la Libération – Carrefour Tokoin Ramco – Shell le Togo – Fontaine lumineuse – Place Anani Santos – Avenue du 24 Janvier – S3G – Palm Beach et plage.

Les échauffourées ont été évitées de justesse à la place Anani Santos, certains manifestants ayant décidé de prendre par la rue menant à Christ rédempteur.

Le calme est revenu grâce à la sécurité interne des manifestants, car un dispositif de sécurité a été positionné, bouclant les accès au grand marché. Des forces de l’ordre n’ont pas aussi cédé à la provocation de certains manifestants.

Rappelons que le ministre de la sécurité le colonel Yark Damehane et des responsables de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) n’ont pu accorder jeudi dernier, leurs violons sur l’itinéraire.

Vendredi, le ministre a animé une conférence, rencontre au cours de laquelle il a expliqué aux professionnels des médias, la situation et annoncé les dispositions prises par son département.

« La marche sera encadrée du point de départ, mais au niveau de Fréau Jardin, nous mettrons un dispositif sécuritaire pour empêcher la marche d’évoluer vers le grand marché. Et ceci dans le souci de permettre aux autres citoyens de jouir de leur liberté », avait averti le ministre de la sécurité.

Etait parmi les manifestants, Jean Pierre Fabre de l’ANC. « Nous appelons les populations répondre massivement à l’appel du Collectif à manifester les 21, 22 et 23 août », a-t-il déclaré à l’Agence Savoir News.

Selon lui, « l’actuel régime ne peut partir que par la mobilisation populaire ». « Nous voulons au moins 1million de personnes les 21, 22 et 23 août à Déckon », a-t-il souligné.

Le président de l’ANC n’a pas manqué de placer quelques mots sur la nouvelle coalition « Arc-en-ciel », un regroupement de six partis politiques de l’opposition dont le Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) et la Convention Démocratique des Peuples Africains (CDPA).

« Je suis membre d’un collectif dénommé +Sauvons le Togo+. Je suppose que toute entité, toute structure qui veut militer pour sauver le Togo doit appartenir au Collectif +Sauvons le Togo+. Je ne veux pas me lancer dans l’évaluation ou les raisons qui ont poussé d’autres à créer une autre coalition », a souligné M.Fabre, avant d’ajouter : « je ne suis pas gêné par cette coalition ».

« Sauvons le Togo  » – lancé le 4 avril dernier à Lomé – regroupe neuf organisations de la société civile, six partis politiques de l’opposition et un mouvement politique. Ce Collectif a déjà organisé plusieurs manifestations notamment celles de juin dernier à la place Deckon pour exiger notamment « l’abrogation immédiate et sans condition des deux lois adoptées par l’Assemblée nationale en vue des prochaines élections législatives ». Aucune date n’a encore été fixée pour la tenue de ce scrutin. FIN

Junior AUREL

savoirnews.net

Tags: , ,

Laissez un commentaire

WordPress Blog

*