|

Côte d’Ivoire: Le fief d’IB attaqué par les FRCI

image_pdfimage_print

La commune d’Abobo à Abidjan a connu une nouvelle fois des combats à l’arme lourde dans la matinée de ce mercredi 27 avril 2011.

Après avoir harcelé pendant des mois les Forces de défense et de sécurité fidèles à l’ex président Laurent Gbagbo, le «Commando invisible» est à son tour la cible d’une opération militaire. Selon plusieurs sources concordantes, le fief du chef du «Commando invisible», Ibrahim Coulibaly (alias IB) a été attaqué par les Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI). Pourtant la veille de l’attaque, IB s’était dit prêt à déposer les armes et souhaitait rallier la nouvelle armée ivoirienne.
Selon les mêmes sources, une délégation du ministre de la Défense, Guillaume Soro, a remis mardi, un message à l’adjoint d’Ibrahim Coulibaly, dans lequel il lui demande «de déposer les armes sans conditions, de venir discuter avec lui et ensuite, de faire acte d’allégeance au président Alassane Ouattara ». L’adjoint d’IB, Félix Anoblé, a même déclaré : «On avait ordonné hier [mardi] à nos hommes là-bas de déposer les armes, comme l’avait demandé le chef de l’État. Ils avaient commencé à le faire et à ma grande surprise on est attaqué ».
Par ailleurs, les avocats de l’ancien président Laurent Gbagbo s’inquiètent du flou juridique qui entoure sa mise en résidence surveillée. Toutefois, des procédures d’enquêtes préliminaires ont été annoncées le lundi 26 avril 2011 et concerneraient au moins deux cents personnes.

source: Fasozine

Laissez un commentaire

Weboy

*