|

CONFERENCE DE PRESSE DES FEMMES DU COLLECTIF SAUVONS LE TOGO ET DE LA COALITION ARC-EN-CIEL

image_pdfimage_print

DECLARATION LIMINAIRE

Vaillantes femmes du Togo, notre cher pays est dans l’impasse. Vous n’ignorez certainement pas la situation sociopolitique aggravée que nous vivons depuis bientôt cinquante ans. Elle est caractérisée essentiellement par la volonté du régime en place de se maintenir éternellement au pouvoir par les violations systématiques de la Constitution et des lois de la République, les violations massives et récurrentes des droits humains, la torture et l’impunité, le pillage systématique des ressources nationales par une minorité, la falsification des faits, notamment le rapport de la CNDH sur la torture, les incessants holdups électoraux dont le dernier en date est celui de 2010.

En plus de la situation socio politique plus que préoccupante, celle des femmes est une catastrophe avérée sur le plan des valeurs morales, avec de père en fils, la politique de chosification des femmes togolaises jadis respectées et honorées. Ainsi, la déchéance morale qui a commencé sous Gnassingbé 1er a atteint son paroxysme sous Gnassingbé 2. Sous le régime en place depuis près de cinquante ans, la femme togolaise est quasiment réduite à un objet sexuel, en témoigne la prolifération des maisons closes, des centres de strip-tease avec pour promoteurs des barons du pouvoir. On assiste à un déchirement du tissu familial et social où la mère, la fille, les cousines, les amies, les sœurs, les belles sœurs, les ministres, les directrices de cabinet, les directrices de sociétés, les revendeuses, les commerçantes, les étudiantes, les élèves, sont des maîtresses des tenants du pouvoir.

Femme togolaise, mère togolaise, face à cette situation d’une extrême gravité, tu dois prendre tes responsabilités, prendre l’engagement solennel de tout mettre en œuvre pour sauvegarder et sauver la dignité de la femme togolaise.

Femmes des secteurs formel et informel, femmes victimes de l’escroquerie de l’Agence Nationale de Renseignements (ANR), femmes épouses des victimes de la torture, femmes violées, volées, meurtries et anéanties par ce régime sanguinaire sans foi, ni loi, le Collectif Sauvons le Togo (CST) et la Coalition ARC-EN-CIEL en appellent à votre sens de la solidarité et à votre amour de la patrie pour faire triompher le combat pour un Togo digne et prospère.

Chères sœurs, l’implication de la femme togolaise dans la vie politique ne date pas d’hier. Les historiens sont unanimes sur le rôle des femmes à l’avant-garde de la lutte pour l’indépendance du Togo. Par leur participation active et leurs contributions financières, elles ont fait triompher la lutte pour la conquête de l’Ablodé. Déjà en 1933, dans ce qui sera appelé la « Révolte des Loméennes » elles ont mené la fronde contre le gouvernement colonial. Pour l’historien écrivain Togolais Godwin Tété Adjalogo, dans son ouvrage Histoire du TOGO : la Palpitante quête de l’Ablodé (1940-1960), la participation des femmes à la lutte pour l’indépendance du Togo constitue un phénomène sociologique curieux, digne d’une attention particulière.

Femme togolaise, il est temps de marquer ton temps et l’histoire. L’heure a sonné pour toi de faire comme Bayi Lucia Kada épouse Gadégbékou (dite Bayi Ablodé), Acolatsè Guedeagbor, Adanbounou Confort Ernestine, Agbinssi, Attiogbé Afafa, Boeder Anna, broohm Koekpor, Trénou Marguerite, Haden Dopé Pétronilia (née Dapé) alias Atakpamétô et bien d’autres.

Ces femmes, ont pris une part très active dans le combat pour l’indépendance et marqueront à jamais l’histoire du Togo.

Femme togolaise, aujourd’hui plus qu’hier, la Nation t’appelle. Elle t’invite à choisir entre l’inertie, le silence, la résignation et l’action pour te libérer et libérer le Togo. La nation nous invite simplement à choisir entre accepter de subir la dictature du clan Gnassingbé ou à agir pour nous octroyer le droit de prétendre rentrer un jour dans un Togo démocratique où le respect des droits de la personne humaine ne sera pas un leurre, mais une réalité.

Le président Thomas Sankara a déclaré a juste titre, je cite: « la révolution et la libération des femmes vont de paire. Nous ne parlons pas de l’émancipation des femmes comme d’un acte charitable ou résultant d’un élan de compassion. C’est une nécessité fondamentale pour que la révolution puisse triompher », fin de citation. Il est donc temps que les femmes togolaises apportent rigueur et sincérité à la résistance citoyenne, et qu’elles se mobilisent pour sauver le Togo en danger.

C’est pourquoi, les femmes du Collectif « SAUVONS LE TOGO » et celles de la Coalition ARC-EN-CIEL, lancent un appel à toutes les femmes de Lomé, de ses environs, de la préfecture du Golfe et des préfectures voisines à participer massivement à la grande marche du jeudi 20 septembre 2012, en rouge munis de petits drapeaux togolais, suivant l’itinéraire ci-après :

Rond point de la Colombe de la paix (lieu de rassemblement) – Avenue Maman N’Danida – Carrefour Deckon – Boulevard circulaire jusqu’au carrefour de la Lonato – Avenue de Calais jusqu’au carrefour du Palais des Congrès – Place de l’Indépendance – Carrefour du Casef jusqu’au Carrefour de la Direction des douanes – Carrefour de l’Hôtel Le Bénin – Boulevard du mono – Présidence de la République (Point de chute).

Par ailleurs, les femmes du Collectif Sauvons le Togo (CST) lancent un appel pressant et patriotique aux dames et première dame, qui sont dans le giron du pouvoir, à toutes les concubines du chef de l’état, aux femmes des officiers, des ministres, des cadres de l’administration qu’elles ne pourront indéfiniment rester sourdes à notre appel pour une redéfinition de l’avenir de nos enfants dans un pays où l’horizon ne fait que s’assombrir.

Enfin, les femmes interpellent Madame Sabine MENSAH, mère de Faure Gnassingbé à prendre ses responsabilités de mère et à faire entendre raison son fils à prendre la mesure de la gravité de la situation et à le convaincre de quitter la tête du pays avant qu’il ne soit trop tard.

Femme togolaise, tu es une force incontestable et incontournable!

Ensemble, nous pouvons sauver notre cher pays le Togo, l’or de l’humanité.

Fait à Lomé, le 16 septembre 2012

Pour le CST,

SIGNE

Me Isabelle AMEGANVI

Présidente du comité d’organisation

Pour la Coalition ARC-EN-CIEL,

SIGNE

Mme Kafui ADJAMAGBO JOHNSON

Vice-Présidente

Tags: , , ,

Laissez un commentaire

Weboy

*