|

Communiqué de la Fédération internationale de l’ANC (FI-ANC) relatif à la violente répression lors de la marche du 17 mars 2011 à Lomé

image_pdfimage_print

A l’appel de l’Alliance nationale pour le changement (ANC), de Sursaut-Togo, du Pacte socialiste pour le Renouveau (PSR), de l’Alliance des démocrates pour le développement intégral (ADDI), constitués en Front républicain pour l’alternance et le changement (FRAC) et du Parti des travailleurs, une grande marche pacifique a eu lieu à Lomé au Togo, le 17 mars 2011.

Cette marche pacifique avait pour objectif d’exiger le retrait inconditionnel et immédiat du projet de loi du gouvernement relatif aux conditions d’exercice de la liberté de réunion et de manifestation sur la voie publique, en réalité, un projet de loi profondément liberticide. Pourtant pacifique, cette manifestation populaire a subi une violente répression à coups de gaz lacrymogènes et entraîné plusieurs interpellations et une cinquantaine de blessés.

La Fédération internationale de l’ANC exprime sa très profonde solidarité avec le peuple togolais en lutte pour la liberté et la dignité. Elle condamne fermement les actes de violence exercés contre les manifestants.

La Fédération internationale de l’ANC lance un appel solennel aux Togolais de la diaspora et aux amis du Togo afin qu’ils condamnent les violations répétées des droits humains au Togo. Elle demande aux Togolais de la diaspora et aux amis du Togo de manifester encore plus fortement leur solidarité au peuple togolais en relayant les informations sur la situation au Togo auprès des opinions publiques, des gouvernements et des organisations internationales et non gouvernementales et en apportant leurs soutiens financiers à la Fédération internationale. Toutes les contributions recueillies dans ce cadre seront transmises directement à l’ANC et au FRAC afin de leur permettre de poursuivre leur travail de mobilisation pour le véritable changement auquel les Togolais aspirent.

Fait à Paris, le 18 mars 2011.

Pour la Fédération internationale de l’ANC, Antoine Bawa.

Liste des personnes arrêtées le jeudi 17 mars 2011:

1 M. OLYMPIO Robert, député à l’Assemblée nationale

2 Mme DJELOU Enyonam

3 BOSSOU Kokou

4 DJOSSOU Amissan Edem

5 KOULEFIANOU Espoir Toupie

6 SEMANOU Rémi

7 ATCHABA Koffi Mawuko

8 SALDAOGO Mawuéna

9 ADIKOU Kossi

10 AVOYI Anthony

11 AKUESON Kpakpo

12 ADAMA-TASSA Akouété

13 DJADE Koffi

14 AKOLLY K. Anani

15 ATOYO Koudzo

16 DOVI Kokou

17 DJINKU Komlavi

18 TOGLO Kodjo

19 KOUTOUKLU Mawuko

20 AVONON Assou

21 FOLLY Wawa

22 VIAGBO Koko

23 FOUSSENI Moudjibou

24 DJOSSOU Kokou

25 AKODEWOU Kodzo

26 ADJOGUIDI K. Djito

27 AGBETSOU Tounde

28 DOSSOU Edem

29 ATTISSO Koffi

30 MONTCHO Bernard

31 ADAMADO Zékpa T.

32 JOHNSON Ampah

33 AYENA Beaugars

34 AVONOR Sèvi

35 AYI Ayovi

36 ADJOGAN Angélo

37 WILSON Bahun

38 TEKO Ekoué

39 DOKOU Jean-Luc

40 TSIDIME Guillaume

41 NASSIROU Ismaël

42 AGBOVON Koffi

43 ADANDESSO Yao

NB. Toutes ces personnes ont été libérées dans la nuit de vendredi 19 mars dernier

Laissez un commentaire

Premium WordPress Themes

*