|

Changement à la CDPA : Léopold Gnininvi se retire de la tête de la CDPA

image_pdfimage_print

A la tête de la Convention Démocratique des Peuples Africains (CDPA) depuis 22 ans, le Pr Léopold Gnininvi vient d’être remplacé par Brigitte Adjamagbo-Jonhson. Selon une source proche du parti, le Pr Léopold Gnininvi a expliqué le 22 août 2012 au Comité Directeur élargi aux membres fondamentaux « qu’étant dans l’obligation de réduire ses activités, il est dans l’impossibilité de continuer à exercer pleinement ses fonctions de Secrétaire Général du parti ».

Tout en émettant le vœu de voir le Comité Directeur, instance de décision du parti entre deux congrès, pourvoir à son remplacement, le désormais ancien Secrétaire Général de la CDPA a exprimé sa disponibilité à continuer par apporter « sa contribution à la lutte du parti pour un Togo démocratique, juste et prospère ».

Le Comité Directeur a, à l’unanimité des membres présents, décidé qu’à compter du 22 août 2012, Mme Brigitte Kafui Adjamagbo-Jonhson, « assure l’intérim du Secrétaire Général pour la coordination des organes du parti et la représentation de la CDPA partout où besoin sera ». Mme Adjamagbo-Johson a été candidate de la CDPA à l’élection présidentielle de 2010. Chargé de l’implantation du parti, cette juriste de formation est enseignante à la faculté de droit de l’Université de Lomé et leader d’une organisation continentale qui œuvre en faveur de la promotion du droit de la femme.

Considéré comme l’un des ténors de l’opposition traditionnelle qui a mené le combat pour la démocratie depuis 1990, le Pr Léopold Gnininvi a participé au Gouvernement d’union de Me Yawovi Agboyibo. Depuis, le Secrétaire Général de la CDPA s’est considérablement rapproché de Faure Gnassingbé, dont la CDPA a objectivement contribué à la réélection en 2010, en positionnant une candidate pour émietter les voix de l’opposition et ainsi faciliter le hold-up électoral en faveur du président sortant.

Récemment, le nom du Pr Léopold Gnininvi a circulé parmi les candidats à la nomination du poste de Premier ministre, après la démission de Gilbert Houngbo. Avant l’ancien leader de la CDPA, celui de la Convergence Patriotique Panafricaine (CPP), Edem Kodjo s’était retiré non seulement de la tête de la CPP, mais également de la scène politique. Quant à Zarifou Ayéva du Parti des Démocrates pour le Renouveau (PDR), il ne donne plus signe de vie. Restent alors Gilchrist Olympio qui joue les prolongations à la tête du reliquat de l’Union des Forces de Changement (UFC) devenue alliée du parti au pouvoir et Me Yawovi Agboyibo, officiellement président d’honneur du Comité ‘Action pour le Renouveau (CAR).

koaci.com

Tags: , ,

Laissez un commentaire

Free WordPress Themes

*