|

Cérémonie de profession de foi du Collectif « Sauvons le Togo » : Une démonstration de force qui laisse des séquelles

image_pdfimage_print

Le Collectif « Sauvons le Togo » avait voulu placer ses actions sous la bénédiction de Dieu et des ancêtres lors de la célébration du 52ème anniversaire de l’Indépendance du Togo. Mais il en a été empêché. Mais le samedi dernier, c’est chose faite. Une marrée humaine a pris d’assaut le monument de l’Indépendance, à l’appel du Collectif. L’impressionnant dispositif militaire déployé pour décourager les manifestants n’a pas porté les fruits escomptés.

« Cherche et trouve-moi la boisson appelée Grand Marnier. Nous sommes au Palais des Congrès pour nous donner du tonus ». Ces propos du Commandant Langbatibe Bolidja, chargé d’encadrer cette cérémonie de profession de foi sont illustratifs de l’ambiance électrique qui était supposée émailler la solennité de l’évènement.

Une importante foule composée de citoyens et de personnalités venant de tous les coins de Lomé et de ses environs a pris d’assaut la place de l’Indépendance sous le chaux soleil pour réaffirmer leur engagement, leur fidélité et leur assurance aux luttes des ancêtres pour la conquête de la souveraineté internationale.

En dépit des tracasseries policières, la vigilance des organisateurs de la cérémonie et l’histoire des lieux ont conduit les manifestants à accéder au lieu après les conciliabules avec les corps habillés. Les manifestants entamèrent un rite qui a consisté à tourner trois fois autour de la Place. C’est dans cette ambiance caniculaire que la prière s’est faite. « L’obscurité dans laquelle le Togo a été plongé sera détruite par le sang sacré de Jésus », a professé l’un des leaders du Collectif.

Son Coordonnateur, Zeus Ajavon a fait un rappel historique du processus qui a conduit à l’indépendance avant d’inviter les populations à faire renaître le Togo pour un partage équitable des richesses nationales. Des témoignages pleins d’émotions ont été faits. L’immense foule présente à cette manifestation devant le monument sacré « la main droite levée, professa sa foi afin de donner un autre sens à la lutte libératrice de la patrie en danger en répétant après le coordonnateur » les vers de cette profession en chœur.

Fabrice KA

lalternative-togo.com

Tags: , ,

Laissez un commentaire

WordPress Blog

*