|

Budget 2013 : FODDET en appelle à l’indulgence des autorités togolaises pour les enfants

image_pdfimage_print

Les responsables du Forum des Organisations de Défense des Droits de l’Enfant au Togo (FODDET) étaient devant la presse le vendredi 12 octobre 2012 à leur siège à Tokoin Trésor à Lomé. Au centre des préoccupations, la question de la budgétisation en faveur des enfants au Togo.

Selon les dirigeants de ce regroupement d’ONGs spécialisées dans la promotion et la défense des droits de l’enfant au Togo, la ratification des instruments juridiques internationaux et régionaux relatifs aux droits de l’enfant, la suppression des frais scolaires dans les établissements primaires publics, le lancement du le 14 septembre 2010 à Tsévié de la Campagne pour l’Accélération de la Réduction de la mortalité maternelle en Afrique, le vote du code de l’enfant en 2007etc…, ne suffisent malheureusement pas à garantir aux enfants une enfance digne pour les enfants au Togo.

« Après une dizaine d’années d’expériences, FODDET a la certitude que l’une des racines du mal fait aux enfants au Togo est l’absence d’une budgétisation conséquente et sensible aux droits de l’enfant au niveau de l’Etat », a indiqué M Mck Chilé Adodo, le président de FODDET.

Ce que reconnaît le Forum et que le président a mis en exergue au cours de cette rencontre avec la presse est que « FODDET » ne nie pas que la question de la prise en compte des besoins de l’enfant est une question transversale intéressant à la fois les secteurs de la santé, de l’éducation, de l’hydraulique, des droits de l’homme…et, bien entendu de l’action sociale et que dès que ces portefeuilles sont financés, les enfants aussi le sont d’une manière ou d’une autre.

Mais le FODDET constate également que pour le suivi des cas d’enfants en difficulté sur le territoire, différents services de ces mêmes départements ministériels, surtout ceux de l’action sociale sont obligés de mettre la main à la poche pour assister les enfants.

Ce que souhaite désormais FODDET, c’est que l’Etat togolais augmente ses efforts au bénéfice des enfants. Et cela passe par une budgétisation conséquente.

Pour M. Adodo, « il ne s’agit pas d’élaborer un budget à part pour les enfants. Au contraire, il s’agit de voir comment les besoins des enfants sont pris en compte par le budget total du gouvernement ».

FODDET « souhaite que le budget en cours d’élaboration permette de voir l’ensemble des ressources que le gouvernement affecte aux programmes qui servent les intérêts des enfants, de voir si ces ressources sont suffisantes, de s’assurer qu’elles sont utilisées à bon escient tout en permettant de vérifier que ces programmes reflètent de façon réaliste les besoins des enfants tels qu’ils sont vécus par eux dans le pays ».

Cette conférence de presse aux allures de plaidoyer en direction des autorités gouvernementales vient relancer les débats autour de la prise en compte des intérêts des enfants dans le pays. Le moment choisi pour cette sortie médiatique n’est pas sans signification.

En effet, le gouvernement togolais est actuellement dans la phase d’élaboration du budget pour l’année 2013. Du coup, cette sortie sonne comme une manière d’attirer les attentions des autorités sur la question des enfants dans le pays. Si seulement le fait pour FODDET d’attirer l’attention du gouvernement pouvait améliorer les choses en faveur des enfants au Togo. FIN

savoirnews

Tags: , , ,

Laissez un commentaire

Free WordPress Theme

*