|

Bodjonagate : Comparution du Ministre Bodjona, ses « supporters » dispersés à coups de grenades lacrymogènes

image_pdfimage_print

L’ex-ministre, porte-parole du gouvernement a comparu ce soir au Palais de justice de Lomé. Plus de 5 heures d’horloge passées

Le ministre Bodjona accueilli par une foule surexitée devant le 2ème Substitut près le Tribunal et le Doyen des juges d’instruction. Il sera plus tard reconduit à la gendarmerie. Mais, des jeunes qu’on peut appeler ses « supporters » ayant opposé une résistance à son départ ont essuyé des grenades lacrymogènes.

Après avoir été entendu par le 2èmeSubstitut près le Tribunal le ministre a dû passer devant le doyen des juges d’instruction. Le bâtonnier Dovi aura laissé entendre à la fin que le ministre devra retourner à la gendarmerie nationale. A en croire Zeus Ajavon du collège d’avocat, la journée du 12 septembre 2012 devra être le dernier jour du ministre « grand format » à la gendarmerie où il séjourne depuis le 1er Septembre dernier. Aucune information concrète n’a filé des avocats qui se sont pratiquement refusés à tout commentaire. « Nous n’avons pas encore terminé l’instruction, la procédure continue demain (12 septembre ndlr) », a fini par nous confier Me Zeus Ata-Mensan Ajavon.

Devant la salle, une foule surexcitée fredonnait par moment des chants révolutionnaires quand d’autres reprenaient en amont « Libérez Bodjona ».

Le climat était devenu beaucoup plus tendu quand le ministre Bodjona devrait regagner la gendarmerie à bords d’une voiture. Des jeunes se sont illustrés comme pour l’arracher des mains des gendarmes et partir avec quand d’autres encore, en majorité des femmes, se sont allongées devant la voiture et pick-up des gendarmes.

Des grenades lacrymogènes ont été lancées parmi eux et nombreux se sont marchés dessus. Même parti, la foule s’est ébranlée sur la gendarmerie nationale. Là encore, il aura fallu des grenades lacrymogènes pour les retenir dans leur ardeur.

Devra-t-on le rappeler, le ministre Pascal Bodjona est mis aux arrêts dans une affaire dite d’ « escroquerie internationale » dans laquelle il est accusé par un Emirati du nom Abass El-Youssef.

sylviocombey

Tags: , , ,

Laissez un commentaire

Free WordPress Theme

*