|

Bilan /Situation politique/Droits de l’Homme : Dix organisations de la Société civile et syndicales rendent public ce jeudi, un rapport

image_pdfimage_print

Un Collectif de dix organisations de la société civile et syndicales a rendu public ce jeudi à Lomé, un rapport sur la situation politique, sociale et des droits de l’Homme au Togo. Le document a été publié lors d’une conférence de presse, a constaté un journaliste de l’Agence Savoir News.

Intitulé « Togo : Deux ans après le scrutin présidentiel de 2010. Une politique d’apaisement face aux contestations socio-économiques et politiques », ce rapport, document de 53 pages a été présenté dans ses grandes lignes à travers un résumé lu par Tétévi Gbikpi-Bénissan, porte-parole de ce Collectif.

Ce collectif avait déjà rendu public en 2010 – quelques jours avant le scrutin présidentiel – un autre rapport baptisé « Le Togo entre la crise et la relance : Etat des lieux avant le scrutin présidentiel de 2010 ».

Selon des membres de ce Collectif, la publication de ces rapports périodiques, vise notamment à renforcer la participation spécifique et la crédibilité des organisations de la société civile et des organisations syndicales dans la gestion des affaires publiques.

Le rapport public de jeudi, peut, à en croire M.Gbikpi-Bénissan, servir de moyens de pression, sur les autorités politiques de ce pays.

Ce rapport, présente deux images du Togo : La première image est un Togo qui poursuit son chemin vers la démocratie et cherche la voie de l’apaisement politique, avec un cycle électoral plus ou moins réussi et un pacte de gouvernement entre le parti au pouvoir et l’ex-parti historique etc.

La seconde image nous décrit un Togo mal en point, caractérisé par des violations manifestes des droits de l’homme, des contestations sur les plans politique et social etc.

« Ce rapport contient d’abord des éléments se rapportant à la vie politique, et à tout le processus qui est en place depuis deux ans par rapport aux questions de réformes institutionnelles, constitutionnelles sur le plan politique. Il y a également une partie relative aux droits de l’Homme et à la dynamique des droits de l’homme dans notre pays, une dynamique difficile, souvent conflictuelle et enfin, une partie concernant les avancées et les reculs », a expliqué M.Gbikpi-Bénissan.

Pour les dix organisations de la Société civile et syndicales, le gouvernement doit s’engager davantage pour que le Togo sorte enfin de la crise politique et que les conditions de vie des populations s’améliorent.

Elles ont formulé une dizaine de recommandations à l’endroit du public, notamment la mise en application des propositions de réformes institutionnelles et constitutionnelles, le démarrage effectif des besoins en matière de santé des fonctionnaires par l’Institut National d’Assurance maladie (INAM). FIN

Lambert ATISSO

savoirnews.net

Tags: , , , ,

Laissez un commentaire

Free WordPress Theme

*