|

BENOIT XVI :Une pensée du pape pour les migrants tunisiens, la Libye, et la Côte d'Ivoire

image_pdfimage_print

Benoît XVI a célébré dimanche la messe de Pâques à la basilique Saint-Pierre, devant une foule d’environ 100 000 personnes.

Sous un ciel alternant nuages et éclaircies, Joseph Ratzinger, qui a eu 84 ans le 16 avril, a prononcé la bénédiction « urbi et orbi », diffusée en 65 langues.

Si l’année dernière, la semaine pascale avait été marquée par les scandales de pédophilie dans le clergé, cette année, elle aura été consacrée aux questions de l’immigration et des catastrophes naturelles.

Le pape a notamment parlé des migrants du nord de l’Afrique, appelant à mots couverts les pays européens à accueillir ces réfugiés.

Que les hommes de bonne volonté soient éclairés pour ouvrir leur coeur à l’accueil, afin que de façon solidaire et concertée il soit possible de répondre aux nécessités pressantes de tant de frères.

— Le pape Benoît XVI

Les révolutions en Tunisie, en Égypte, et le conflit en Libye ont amené de nombreux citoyens de ces pays, mais aussi des réfugiés de guerres africaines, à fuir vers les pays voisins ou à franchir la Méditerranée pour gagner l’Europe.

Plus de 25 000 immigrés tunisiens et réfugiés africains ayant quitté la Libye ont débarqué dans le sud de l’Italie au cours des derniers mois, suscitant une série d’incidents diplomatiques au sein de l’Union européenne.

Benoît XVI a aussi souhaité pour la Libye que « la diplomatie et le dialogue prennent la place des armes et que soit favorisé, dans la situation actuelle de conflit, l’accès des secours humanitaires. »

Parlant la Côte d’Ivoire, le pape a estimé qu’il était urgent « d’entreprendre un chemin de réconciliation et de pardon pour soigner les profondes blessures provoquées par les récentes violences ».

Six semaines après le séisme et le tsunami au Japon, Benoît XVI a parlé des souffrances vécues par les Japonais, et leur a souhaité « consolation et espérance ». Il a aussi eu une pensée pour « les pays qui, au cours des mois passés, ont été éprouvés par des calamités naturelles qui ont semé douleur et angoisse ».

Lors du Vendredi saint, dans une entrevue exceptionnelle accordée à la télévision italienne, le pape avait répondu à une question d’une petite Japonaise de 7 ans qui lui demandait pourquoi son pays avait souffert autant. « Nous n’avons pas les réponses, mais nous savons que Jésus a souffert comme vous », avait répondu le pape.

Dans une semaine, Saint Jean-Paul II

La semaine prochaine, un autre événement d’importance pour les fidèles doit se dérouler à Rome : la béatification de Jean-Paul II. L’événement devrait attirer des centaines de milliers de chrétiens à Rome. Les préparatifs sont déjà visibles dans la capitale italienne, où des écrans de télévision géants ont été installés pour retransmettre la cérémonie aux croyants ne pouvant accéder au Vatican.

La béatification devrait être l’événement le plus important organisé dans la Cité du Vatican depuis le décès de l’ancien pape, en 2005. Des millions de croyants s’étaient alors déplacés pour venir lui rendre un dernier hommage.

source:Radio-Canada.ca  et reuters

Laissez un commentaire

WordPress Blog

*