|

Appui à l’insertion professionnelle des artisans : Quelque 400 jeunes artisans de 12 préfectures appuyés en outils de travail

image_pdfimage_print

Quelque 400 jeunes artisans dont 154 filles, issus de 26 corps de métiers ont reçu jeudi à Amlamé (environ 190 km au nord de Lomé) dans la préfecture de l’Amou, des kits d’outillage destinés à faciliter leur insertion socioprofessionnelle, a constaté un journaliste de l’Agence Savoir News.

Ces kits leur ont été remis lors d’une cérémonie présidée par le Premier ministre, Gilbert Fossoun Houngbo en présence de la ministre du développement à la base, en charge de l’artisanat et de l’emploi des jeunes, Victoire Tomégah-Dogbé. Des membres de gouvernement, des députés, des préfets et des opérateurs économiques étaient présents.

Au nombre des artisans bénéficiaires, l’on retrouve des maçons, des menuisiers, des soudeurs, des coiffeurs, couturiers, peintres, mécaniciens, vulcanisateurs, plombiers, électriciens, tapissiers, tisserands, ainsi que des sculpteurs et des photographes etc…Ces jeunes étaient pour la plupart vêtus de Tee-shirts blanc sur lesquels on pouvait lire : « Je suis artisan de la reconstruction du Togo ».

D’une valeur totale de 80 millions de F.CFA, les kits sont composés notamment de postes-à-souder, de brouettes, d’étaux, de métiers-à-tisser, de caisses-à-outils, de coffrets de douilles complètes, de coffrets de mèches, d’appareils photos numérique, de machines à coudre, de machines à broder, de séchoirs, de marteaux, pelles, pioches, d’appareils de mesures électrique, de règles à niveau, des scies, rabots et de meules.

Cette remise de kits de matériel s’inscrit dans le cadre du Projet d’Insertion Professionnelle des Jeunes Artisans, piloté par le ministère du développement à la base, de l’artisanat, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes.


Selon la ministre en charge de ce département, « ce projet est initié sur les instructions du chef de l’Etat en vue de répondre à un besoin d’accompagnement observé au niveau des jeunes diplômés de la formation professionnelle pour faciliter leur insertion sur le marché du travail ».

« Parmi les jeunes qui sortent chaque année des centres d’apprentissage ou de formations professionnelles, nombreux sont ceux qui éprouvent d’énormes difficultés pour s’insérer et exercer un métier. Pour cette deuxième vague, plus de 26 corps de métiers sont concernés et le montant total investi pour cette fois-ci est de 110 millions de F.CFA y compris la formation, l’achat du matériel et le suivi », a souligné Mme Tomégah-Dogbé.

Une première vague de 600 jeunes artisans formés, avait bénéficié en mars 2011 de kits d’outillage d’une valeur de 56 millions de F CFA, lors d’une cérémonie présidée à Tsévié (35 km de Lomé) par le Chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé.

Prévu pour s’étaler sur cinq ans, le projet d’appui à l’insertion professionnelle des jeunes artisans ambitionne de couvrir toutes les préfectures du Togo d’ici à fin 2015. Durant cette période, 5.000 jeunes à raison de 1.000 par an seront formés et appuyés.

Au Togo, l’artisanat est l’un des secteurs les plus importants de l’économie togolaise. Avec environ 60 principaux corps de métiers et 130 activités artisanales afférentes, ce secteur – considéré comme l’un des plus grands pourvoyeurs d’emplois – contribue pour environ 18% au Produit Intérieur Brut (PIB), selon de récentes estimations. FIN

De retour d’Amlamé, Lambert ATISSO

savoirnews.net

Tags: , , ,

Laissez un commentaire

WordPress Themes

*