|

Affaire/ Escroquerie : M. Le Floch-Prigent entendu pendant près de 3 heures ce lundi à Lomé, la séance reprend "probablement" mardi

image_pdfimage_print

Loïk Le Floch-Prigent, ex-Pdg d’ElF a été entendu pendant près de 3 heures d’horloge ce lundi à Lomé par le juge d’instruction dans l’affaire « d’escroquerie internationale », a constaté un journaliste de l’Agence Savoir News.

M.Le Floch-Prigent a été interpellé vendredi soir à Abidjan et extradé à Lomé, « en application des accords de coopération policière » entre le Togo et la Côte d’Ivoire.

Il séjournait depuis plusieurs jours à Abidjan où il avait pris part à des séances de dédicace de son dernier livre, un roman policier.

Gardé à la gendarmerie, l’ex-Pdg d’ElF a été entendu ce lundi par le juge d’instruction pendant près de trois heures d’horloge.

Il est arrivé au Tribunal à 16H 40 en compagnie du capitaine Akapko, responsable du Service de recherche et d’investigation (SRI) et de deux agents de la gendarmerie (tous en civil).

M. Le Floch-Prigent est sorti du bureau du juge vers 19H 30 ; et c’est la même « équipe » (avec le même véhicule) qui était venue le chercher pour la gendarmerie.

L’ex-Pdg d’ElF n’a fait aucune déclaration à la presse. Selon son avocat togolais Me Rustico Lawson-Banku, M.Le Floch-Prigent a accepté de s’expliquer sur le fond de l’affaire.

« M.Le Floch-Prigent a été entendu en première comparution et a accepté de s’expliquer sur le fond. Mais en raison de l’heure avancée, la séance a été suspendue. Elle reprendra plus tard, probablement mardi », a-t-il souligné.

L’interpellation vendredi dernier de M. Le Floch-Prigent, fait suite à un mandat d’arrêt international lancé par la justice togolaise, suite à une plainte portée contre lui par Abass Al Youssef dans une affaire d’escroquerie portant sur la somme de 48 millions de dollars, soit environ 25 milliards de F.CFA..

Cette affaire oppose l’homme d’affaires togolais Bertin Agba à l’Emirati Abass Al Youssef.

M.Agba croupit la prison civile de Tsévié (environ 35 km au nord de Lomé) depuis mars 2011.

L’ex-ministre togolais de l’administration territoriale Pascal Bodjona, également cité dans ce dossier a été inculpé et placé sous mandat de dépôt pour « complicité d’escroquerie » depuis le 12 septembre dernier. FIN

En Photo : M.Le Floch-Prigent à Lomé ce lundi

Junior AUREL

savoirnews

Tags: , ,

Laissez un commentaire

WordPress Blog

*