|

Affaire "d’escroquerie" : Pascal Bodjona inculpé et placé sous mandat de dépôt

image_pdfimage_print

L’ancien ministre de l’administration territoriale Pascal Bodjona a été inculpé et placé sous mandat de dépôt mardi soir, après son passage devant le 2e Substitut du Procureur de la république et le doyen des juges d’instruction dans l’affaire « d’escroquerie internationale » qui oppose l’homme d’affaire Bertin Agba à l’Emirati Abass Al Youssef, a appris mercredi l’Agence Savoir News de sources judiciaires

Selon ces sources, l’ex-ministre est inculpé pour « complicité d’escroquerie ». Il est toujours gardé à la gendarmerie nationale où il est détenu depuis le 1er septembre.

M.Bodjona avait quitté le tribunal mardi soir aux environs de 21H GMT. Ses parents, amis et proches ont fait le pied de grue dans la cour et devant le Tribunal où l’ambiance était très vive.

L’ex-ministre de l’administration a été arrêté le 1er septembre à son domicile, suite à une plainte portée contre lui par L’Emirati El Youssef Abass dans une affaire « d’escroquerie internationale » qui l’oppose à l’homme d’affaires Bertin Agba,

Un collège d’environ 13 avocats togolais, défendent M.Bodjona dans ce dossier.

L’ex-ministre avait été cité au début comme témoin dans ce dossier, mais le 31 août, l’Emirati a porté plainte contre lui.

L’homme d’affaires Bertin Sow Agba a été arrêté le 7 mars 2011 suite à une plainte déposée par Abbas Al Youssef. Ce dernier s’est plaint d’avoir subi un préjudice de 48 millions de dollars US, car on lui aurait fait miroiter l’accès au Togo à une fortune estimée à 275 millions de dollars US (environ 145 milliards de F.CFA) du feu président ivoirien Robert Guéi, déposée à la Banque centrale du Togo.

Dans une décision rendue le 23 janvier dernier, la Chambre d’accusation avait ordonné la mise en liberté provisoire de M.Agba contre le versement d’un cautionnement de 150 millions de F.CFA. Le 20 juin dernier, la Cour suprême a définitivement statué, mais M.Agba croupit en prison. Le 29 juin dernier, ses avocats ont dénoncé une « détention arbitraire » de leur client et demandé sa remise en « liberté provisoire ». FIN

Junior AUREL

savoirnews

Tags: , , , ,

Laissez un commentaire

Weboy

*