|

Affaire des neuf députés/CEDEAO : Militants et sympathisants de l’ANC en joie dans les rues de Lomé ce samedi

image_pdfimage_print

Des militants et sympathisants de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC, opposition) de Jean Pierre Fabre ont une fois encore battu le pavé samedi dans les rues de Lomé, manifestation entrant dans le cadre de leur marche hebdomadaire, a constaté un journaliste de l’Agence Savoir News.

Mais la marche de ce samedi a présenté une allure toute particulière, dans la mesure où la joie était totale dans la foule. Vêtus pour la plupart de tee-shirt au couleur de l’ANC, les manifestants ont chanté, dansé et scandé de cris de victoire, suite à la décision de la Cour de justice de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) dans l’affaire des neuf députés de partis, déchus de leur siège à l’Assemblée nationale, après décision de la Cour constitutionnelle.

Cette marche coïncide également avec le célébration du premier anniversaire de la naissance de l’ANC, créée le 10 Octobre 2010.

Dans une déclaration vendredi sur la radio privée Nana Fm, Eric Dupuy, le secrétaire à la communication de l’ANC a affirmé que la Cour de justice de la CEDEAO a donné raison à son parti, car elle « ne reconnaît pas la démission » des neuf députés déchus.

« La Cour de justice de la CEDEAO a rendu sa décision. Elle condamne l’Etat togolais et ne reconnaît pas la démission des neuf députés de l’ANC », avait souligné M.Dupuy.

Aucune réaction officielle n’a encore été pour le moment enregistrée. Par ailleurs, la décision de la Cour de Justice de la CEDEAO n’est pas encore rendue publique.

Mais selon l’article 106 de la constitution togolaise, « les décisions de la Cour constitutionnelle ne sont susceptibles d’aucun recours. Elles s’imposent aux pouvoirs publics et toutes les autorités civiles, militaires et juridictionnelles ».

Plusieurs responsables de l’ANC dont son président ont pris part à la marche de ce samedi. Partis de Bè Kodjindji, les manifestants ont sillonné des rues de Lomé, avant de chuter à la plage pour leur meeting hebdomadaire.

Sur certaines pancartes brandies, on pouvait lire : « On a gagné le procès », « Nous irons jusqu’au bout » ou encore « Courage peuple togolais ».

« C’est avec beaucoup de satisfaction que nous avons accueilli la décision de la Cour de Justice de la CEDEAO », a déclaré à l’Agence Savoir News, Jean Pierre Fabre.

« Nous n’avons jamais démissionné. Nous allons reprendre l’exercice de notre mandat, que nous avons toujours gardé », a-t-il souligné.

Edem Etonam EKUE

source : savoirnews

Tags: ,

Laissez un commentaire

Weboy

*