Eric Dupuy défend le bilan des marches de contestation des résultats de l’élection présidentielle de 2010


eric_dupuy_600


Invité de l’émission matinale de la radio Nana Fm ce lundi, le chargé de la communication de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) et du Combat pour l’alternance politique en 2015 (CAP 2015), Eric Dupuy a fait savoir que les manifestations de rue initiées par l’ANC au lendemain de l’élection présidentielle de 2010 ont permis d’obtenir des « avancées notables ».
 
« L’objectif principal c’est de récupérer la victoire de Jean-Pierre Fabre mais les marches de 2010 ont permis d’obtenir des avancées notables. En 2010, on était matraqués et gazés et même le domicile de Jean-Pierre Fabre a été fracassée par les gendarmes avec des portes cassées et l’intrusion dans sa chambre. Avec les gens qui sortaient de plus en plus nombreux, cela a amené le régime à réfléchir un peu sur ce qui se passe », a déclaré M. Dupuy.
 
Au cours de cette émission placée sous le thème : « reprise des marches contestataires électorales, que nous cache l’horizon ?», le responsable de la communication du CAP 2015 qui conteste la réélection de Faure Gnassingbé, a laissé entendre que « plus jamais de fraudes aussi minables, aussi puériles n’ont plus droit de citer dans notre pays ».
 
Comme en 2010, Jean-Pierre Fabre arrivé 2ème lors du scrutin présidentiel du 25 avril 2015 selon les chiffres donnés par la Cour constitutionnelle, a entamé la contestation des résultats de cette élection dans les rues à travers la mobilisation des populations.
 
Les manifestations de rues continuent ce samedi 23 mai. Selon les responsables du CAP 2015, c’est Jean-Pierre Fabre qui serait arrivé en tête de cette élection avec plus de 52% des suffrages exprimés.
 
Denise A.

 
source :afreepress