Jean-Pierre Fabre: ‘Ce qui doit arriver n’est plus loin, c’est juste la prochaine fois’


jpf_16mai2015


Comme annoncé le samedi dernier, Jean-Pierre Fabre et le CAP 2015 ont de nouveau marché samedi à Lomé. Cette première manifestation de rue pour le CAP 2015 avait pour but de protester contre ce qu’il appelle « coup de force électoral » à l’occasion de l’élection présidentielle du 25 avril dernier et exiger que la vérité des urnes prévale.
 
La marche qui a chuté à Akassimé à Hanoukopé a été l’occasion pour les responsables de CAP 2015 d’échanger avec leurs militants et de les informer sur la suite de la lutte pour la récupération du pouvoir.
 
Jean-Pierre est revenu sur sa lettre adressée à la Francophonie concernant l’audit des résultats. Le candidat du CAP 2015 à l’élection présidentielle du 25 avril dernier indique être toujours dans l’attente d’une réponse de la Francophonie pour savoir quelle conduite tenir.
 
« Nous n’avons pas encore de nouvelles de l’OIF mais nous attendons et sommes sûrs que nous aurons une réponse. Nous protestons contre le coup de force électoral de Faure Gnassingbé. Nous sommes en 2015 et nous ferons tout pour que ce genre de situation ne se réédite plus au Togo », a déclaré Jean-Pierre Fabre.
 
M. Fabre projette une nouvelle marche pour le samedi prochain. Cette manifestation a un objectif particulier selon le « Président élu ». Il s’agira de se faire entendre dans à l’occasion de l’investiture de Faure Gnassingbé par les divers invités des pays voisins et amis du Togo.
 
« Nous ne défions personne. Nous voulons surtout montrer que lorsque quelqu’un opère un coup de force, il faut s’opposer à lui, refuser tout ce qu’il fait. On veut surtout montrer aux Chefs d’Etat qui accepteraient son invitation que la personne qui les invite n’est pas le gagnant des élections. Il faut donc contester le pouvoir de Faure Gnassingbé », a expliqué M. Fabre.
 
source : togobreakingnews