Jean Kissi du CAR critique les méthodes du CAP 2015


kissi_fabre


Décidément, l’échec de l’opposition à l’élection présidentielle du 25 avril 2015 demeure jusqu’à aujourd’hui un sujet d’actualité sur lequel les partis politiques de l’opposition s’attaquent entre eux.
 
Selon Jean Kissi, secrétaire général du Comité d’action pour le renouveau (CAR), un parti politique de l’opposition qui a appelé ses militants et sympathisants à boycotter le scrutin présidentiel, le Combat pour l’alternance politique en 2015 (CAP 2015) de Jean-Pierre Fabre n’ pas pris part à cette élection présidentielle pour la gagner mais plutôt pour un autre objectif.
 
« Leur entrain n’est même pas de se battre pour les gagner. Leur objectif premier, c’est de prendre part à ces élections et d’en profiter pour prendre la rue », a-t-il déclaré ce vendredi dans l’émission « club de la presse » de la radio Kanal FM.
 
Et d’ajouter que cette coalition de cinq (5) partis politiques de l’opposition veut prendre le pouvoir par la rue. « C’est un courant d’obédience un peu marxiste qui considère qu’il faut bouder tout ce qui est dialogue, réformes et qu’il faut trouver un moyen pour prendre le pouvoir par la rue », a-t-il précisé.
 
Selon ce responsable du CAR, il importe aujourd’hui de « casser » les deux (2) courants qui tiennent le Togo, à savoir le parti au pouvoir, l’Union pour la République (UNIR) et l’Alliance nationale pour le changement (ANC), parti membre du CAP 2015 et présidé par Jean-Pierre Fabre.
 
Joseph A.
 
source : afreepress