Interview exclusive de Gaston Kolani « nous contesterons les résultats proclamés par SUCCES ».


gaston_kolani


Les candidats aux élections présidentielles affutent leurs dernières armes dans cette campagne qui prend fin ce jeudi à minuit. Au Mouvement citoyen pour le Développement et la Démocratie, on organise les derniers meetings. A Agoè face à ses militants et sympathisants, le Directeur de campagne du candidat Muhammed Tchassona fait ses derniers appels. « votez massivement notre champion le 25 Avril ». il livre ses impressions à la Rédaction Afrikaexpress Lomé
 
Gaston Kolani, la campagne prend fin dans quelques heures..
 
C’est le dernier jour puisque, à minuit on va dire merci à Dieu car durant deux semaines, c’était pas aussi facile. Nous avons mis cette campagne dans les mains de Dieu et jusqu’à ce jour, on ne déplore aucun incident majeur. Mais seulement nous savons tous qu’une partie de l’opposition avait demandé à un moment de boycotter les élections, certains même avaient souhaité que le scrutin n’ait pas lieu. Mais Dieu merci que tout s’est bien passé jusqu’à ce jour.
 
Donc tout a été ok ?
 
Pas du tout. Nous déplorons un certain nombre de choses. Notre président Me Tchassona, dans ses tournées , dans la Région de la Kara a été interdit de faire un meeting. Le Préfet exigeait qu’il demande une permission. Il n’a pas compris et a été obligé de faire une caravane au lieu du meeting. Ce qui n’est pas bien pour ce peuple. Au même moment, dans sa région d’Origine, la région centrale, il ya des Ministres et d’autres cadres d’UNIR qui ont parlé au nom du parti et ont demandé au peuple de jurer sur le Coran qu’ils ne voteront Tchassona mais qu’ils voteront le Chef de l’Etat sortant. Ceci est déplorable. Pourquoi dans un pays, ou on parle de la démocratie, il ya ces genres de pratiques ?
 
Parlons un peu de SUCCES, Système Unifié de Collecte et de Centralisation pour les Elections et les Statistiques, c’est source de polémique.. La CENI l’a maintenue malgré toutes les polémiques…
 
Nous le dénonçons. Et je l’ai dénoncé devant le Président Ghanéen lundi. Nous disons que si SUCCES proclame les résultats, nous ne le reconnaitrons jamais, ça nous l’avons précisé. Parce que nous avons un code électoral qui est clair. Le Code électoral dit de proclamer les résultats, bureau de vote par bureau de vote. J’ai été clair avec l’UA et l’UEMOA sur le sujet. S’ils ne veulent pas de contestations après le vote, il faut qu’ils laissent ce SUCCES. Trois partis étaient contre ce système, CAP, ADDI et le MCD. Le NET dit que la technologie est en train d’avancer. Nous ne le refusons pas. Nous ne sommes pas contre la technologie mais ce n’est pas à la veille de ces élections qu’on parlera de SUCCES et de plus, ce n’est pas la CENI qui a fait la proposition, c’est bien le Gouvernement. Nous ne reconnaitrons pas le Président qui sera proclamé par SUCCES même si c’est notre Président Tchassona. Nous le contesterons.
 
A minuit, tout finit, votre état d’esprit..
 
On est serein. Nous savons tous que le 25 Avril, au soir, aux environs de minuit, les tendances vont sortir, les délégués vont nous envoyer des SMS pour nous dire qu’on est aux alentours de 40%. Nous savons que les adversaires ne sont pas aussi faciles mais nous comptons bien rempoter ces élections.
 
Des propos recueillis à Lomé par Firmin Teko-Agbo pour Afrikaexpress.