Fabre 53%, Faure 29% ? Une manœuvre malveillante selon le gouvernement


tendance_gvt_condamne


Le gouvernement togolais a condamné la publication sur les réseaux téléphoniques et internet des messages donnant des « prétendues tendances » de l’élection présidentielle de la part d’un institut de sondage dont l’existence n’est pas établie. La sondage annonçait que selon les tendances actuelles, Jean-Pierre Fabre arriverait à la tête avec 53% des intentions de vote contre 29% pour Faure Gnassingbé.
 
Dans un communiqué lu à la télévision nationale, le gouvernement annonce qu’une enquête est ouverte pour identifier les auteurs de ces actes répréhensibles susceptibles de troubler l’ordre public. Il invite donc, les populations à ne pas accorder de crédit à ses informations dénuées de tout fondement.
 
« Le gouvernement prend à témoin les observateurs nationaux et internationaux de cette manœuvre malveillante dont l’objectif est de porter atteinte au bon déroulement du processus électoral et à sa crédibilité », indique la note officielle.
 
Par ailleurs, le gouvernement se félicite de la poursuite du processus électoral dans une atmosphère de paix, d’unité et de quiétude. « Il rassure l’opinion nationale et internationale que toutes les dispositions ont été prises pour le bon aboutissement de ce processus dans le calme, la sécurité et la transparente », conclut le communiqué.
 
source : togobreakingnews