|

Tournée européenne du premier ministre Gilbert Fossoun Houngbo

image_pdfimage_print

Du 7 au 8 mars 2011, le Premier ministre de la République togolaise, Gilbert Fossoun Houngbo, est en déplacement à Luxembourg pour une visite de travail.

Il est accompagné de Solitoki Magnim Esso, ministre d’État, ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative, de Elliott Ohin, ministre d’État, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, du général Zakari Nandja, ministre de l’Eau, de l’Assainissement et de l’Hydraulique villageoise, de Tchamdja Andjo, ministre des Travaux publics, et de Dédé Ahoefa Ekoue, ministre auprès du président de la République, chargée de la Planification, du Développement et de l’Aménagement du territoire.

Entrevue de Jean Asselborn avec Gilbert Fossoun Houngbo

Le Vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères du Luxembourg, Jean Asselborn, a reçu le Premier ministre de la République togolaise, Gilbert Fossoun Houngbo pour une entrevue bilatérale

Les discussions portent ont essentiellement porté sur les relations bilatérales politico-économiques, les relations UE-Afrique et les grands dossiers d’actualité politique internationale.

Les ministres se sont félicités de la très bonne qualité des relations bilatérales. Le chef de la diplomatie luxembourgeoise a souligné l’important engagement luxembourgeois sur le continent africain, dont témoigne sa présence personnelle lors des derniers sommets de l’Union africaine (UA), tout comme l’accréditation d’un représentant permanent luxembourgeois auprès de l’UA ainsi que la présence de trois ambassades luxembourgeoises sur le continent africain. « Le Luxembourg souhaite renforcer ses relations avec l’Afrique sur les plans politique et diplomatique, ainsi qu’économique, tout simplement parce que l’Afrique sera le continent de l’avenir », a estimé Jean Asselborn.

Concernant la coopération au développement, le ministre Asselborn a souligné que, même si le Togo ne figurait pas sur la liste des pays partenaires de la coopération au développement luxembourgeoise, cela ne signifiait pour autant pas que le Togo ne bénéficiait pas de l’assistance au développement luxembourgeoise. Quatre organisations non-gouvernementales (ONGs) luxembourgeoises, co-financées par le gouvernement luxembourgeois, sont en effet actives au Togo. Le Togo bénéficie par ailleurs des contributions que le Luxembourg verse aux agences onusiennes, tout comme des programmes régionaux mis en œuvre par la coopération luxembourgeoise.

Au sujet de l’actualité politique internationale, les ministres ont notamment eu un échange de vues sur la situation actuelle en Côte d’Ivoire.

Entrevues de Marie-Josée Jacobs et de Claude Wiseler avec Gilbert Fossoun Houngbo

Le 8 mars 2011, le Premier ministre togolais aura également des entrevues avec la ministre de la Coopération et de l’Action humanitaire, Marie-Josée Jacobs, ainsi qu’avec le ministre du Développement durable et des Infrastructures, Claude Wiseler.

Sont également évoqués les dossiers du domaine de la coopération au développement et du transport

Par ailleurs, le Premier ministre togolais et sa délégation auront l’occasion de s’entretenir avec des représentants de la Banque européenne d’investissement et de rencontrer le directeur de la Chambre de commerce, Pierre Gramegna

source: http://www.gouvernement.lu/salle_presse/actualite/2011/03-mars/07-togo/

Laissez un commentaire

Weboy

*