|

75ème anniversaire de l’Eglise des Assemblées de Dieu du Togo : Les autorités togolaises boycottent l’évènement

image_pdfimage_print

L’Eglise des Assemblées de Dieu du Togo célèbre cette année son 75ème anniversaire. Les festivités qui ont été lancées il y a dix mois, le 23 octobre 2010 à la chapelle internationale d’Estao-Fatad, connaissent leur apothéose avec la grande célébration à Lomé cette semaine. L’évènement qui s’étend sur cinq jours, du 10 au 14 août, sera marqué par plusieurs activités entre autres, des enseignements et défilés, une grande caravane à travers les artères de Lomé, des prières, des louanges et des offrandes, des concerts spirituels, un grand culte d’actions de grâces et la finale de la Coupe du 75è anniversaire.

Le culte d’ouverture a été lancé hier au Stade de Kégué. Ils étaient des milliers de fidèles venus de tout le Togo et des pays de la sous région, des pasteurs et de nombreux invités à prendre d’assaut le stade pour commémorer dans la communion cet anniversaire sous le thème : « Dites parmi les nations : l’Eternel règne ! » Pour président national des Assemblées de Dieu (AD), le Révérend Djakouti Mitré, dans un monde bouleversé par les troubles politiques et socio-économiques, un monde qui a perdu tous ses repères, seul le règne de Dieu peut apporter paix, stabilité et bonheur à nos nations. Il a de ce fait convié le peuple de Dieu à se lever pour proclamer parmi les nations, la seigneurie de Jésus-Christ car, a-t-il dit, il est le Seigneur, le seul Roi devant qui tout genou doit fléchir. « La célébration du 75è anniversaire des Assemblées de Dieu du Togo n’est pas seulement pour nous un devoir de mémoire. C’est avant tout un devoir de reconnaissance, reconnaissance à Dieu pour son œuvre et sa fidélité durant 75 ans. Le chemin a été long et parsemé d’embuches, mais la grâce de Dieu a triomphé et continue de triompher », a-t-il dit.

Il a saisi l’occasion de cet anniversaire pour faire le bilan du chemin parcouru. « Un grand travail a été accompli en 75 ans, certes. Cependant la moisson n’est pas terminée. Le 75è anniversaire de notre Eglise nous invite donc à regarder vers l’avenir. Les défis à relever sont nombreux et de taille : plus de la moitié de la population togolaise ne connaît pas le Seigneur, plusieurs milieux ne sont pas encore atteints par l’Evangile, sans oublier la mission extérieure », a fait observer le Révérend Djakouti Mitré.

Il a exhorté chaque chrétien à plus d’attachement à Dieu et de Zèle dans son œuvre, à la recherche du baptême du Saint-Esprit, à la culture de la paix et de la réconciliation pour un Togo uni, meilleur et prospère.

Faure Gnassingbé et le gouvernement boudent la manifestation

L’autre fait marquant de cette célébration est l’absence remarquée des hautes autorités togolaises. Les sièges réservés au Chef de l’Etat et à son gouvernement étaient désespérément vides. Pas un seul commis de l’Etat n’était présent. On n’avait aperçu à la loge officielle que l’ancien Procureur de la République Robert Baoubadi Bakaï et le président de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication, Biossey Kokou Tozoun. Qu’est-ce qui explique cette bouderie des plus hautes autorités de l’Etat ? Les fidèles se l’expliquent difficilement. Et pourtant, nous a confié un membre du comité d’organisation, des invitations leur ont dûment et solennellement adressées. L’étonnement était d’autant plus grand qu’il y a une semaine, le président de la République Faure Gnassingbé, le Premier ministre Gilbert Fossoun Houngbo, et tout le gouvernement au grand complet ont pris une part active au culte d’action de grâces marquant l’apothéose des manifestations commémoratives des 175 ans de l’Eglise Evangélique Presbytérienne du Togo (EEPT).

Selon le programme officiel, c’est Faure Gnassingbé qui devrait solennellement ouvrir la cérémonie par son allocution. Mais étant absent et n’ayant même pas daigné envoyer quelqu’un le représenter, le discours d’ouverture a été tout simplement annulé. Malgré tout, ce boycott des autorités n’a pas empêché les responsables de l’Eglise des Assemblées de Dieu du Togo de leur témoigner toute leur gratitude pour leur soutien indéfectible à la cause de l’Evangile.
M.A.

source: liberté hebdo togo

Laissez un commentaire

WordPress Themes

*