|

10e anniversaire de l’année internationale des volontaires : 700 jeunes volontaires nationaux ont prêté serment ce lundi à Lomé

image_pdfimage_print

Quelque 700 jeunes volontaires nationaux, recrutés dans le cadre du Programme de Volontariat National au Togo (PROVONAT), ont prêté serment ce lundi au Palais des Congrès de Lomé, a constaté l’Agence Savoir News.

Le PROVONAT a été initié et mis en œuvre par le ministère du développement à la base, de l’artisanat, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes.

Et c’est la ministre en charge de ce département Mme Victoire Tomégah-Dogbé qui a personnellement présidé cette cérémonie à laquelle ont pris part, plusieurs ministres dont Octave Nicoué Broohm du Travail de l’Emploi et de la Sécurité Sociale, Mme Dédé Ahoéfa Ekoué du Plan et de l’Aménagement du Territoire et Mme Henriette Kouévi Amédjogbé de la Promotion de la Femme.

Cette cérémonie de prestation entre dans le cadre de la célébration ce lundi, du 10e anniversaire de l’année internationale des volontaires (AIV+10).

Les 700 jeunes volontaires nationaux ont au cours de la cérémonie juré d’accomplir leur mission « avec dévouement, humilité, neutralité et professionnalisme, et d’œuvrer à la promotion des actions de développement socio économique du Togo ».

Ils ont ensuite reçu leurs kits d’affectation, une fiche de mission et un contrat de volontariat.

Cette nouvelle vague, porte à 1.000, le nombre de volontaires nationaux recrutés dans le cadre du PROVONAT. Quelque 300 jeunes volontaires avaient déjà prêté serment le 13 septembre dernier. Ils ont été ensuite affectés à leurs différents postes.

Selon la ministre du Développement à la Base, 10 ans après le lancement de la JIV, il apparaît important, au niveau du Togo, d’approprier les résultats de ce mécanisme, afin d’inscrire le volontariat comme un outil clé d’une meilleure participation des jeunes au processus de développement du pays.

« J’imagine donc que le choix du Togo pour abriter le lancement du rapport mondial sur le volontariat, premier du genre, n’est pas le fruit d’un hasard. Car faut-il le souligner, le Togo est l’un des premiers pays africains à se doter d’un cadre juridique réglementant le volontariat national. Il s’agit donc d’une marque de reconnaissance à tous les efforts du gouvernement de notre pays qui a clairement affiché sa volonté de valoriser le volontariat et la participation des jeunes à l’effort collectif pour amorcer le développement à la base. Cette marque de reconnaissance constitue également pour nous, une exhortation à aller de l’avant », a déclaré Mme Tomégah-Dogbé, devant les 700 jeunes nouveaux volontaires.

Le lancement de ce rapport qui coïncide avec l’affectation du deuxième contingent de 700 jeunes volontaires nationaux, traduit l’engagement au plus haut niveau de l’Etat togolais, à accéder à la requête sans cesse réitérée par les jeunes et les structures d’accueil depuis la première vague des volontaires et qui s’est manifestée par l’engouement observé autour du PROVONAT, a-t-elle souligné.

« Pour la réussite du PROVONAT, en tant qu’outil intégré de lutte contre la pauvreté et de réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), le gouvernement a prévu des mesures d’accompagnement, comme le paiement d’allocations mensuelles aux volontaires par niveau de diplôme, le paiement d’une couverture sociale pendant toute la durée du volontariat pour chaque volontaire, le renforcement des capacités des volontaires par la formation avant leur affectation et le suivi accompagnement au cours de la durée du volontariat », a précisé Mme Dogbé.

Le représentant des volontaires, Bitame Melebou Kossivi a remercié les autorités togolaises pour l’occasion offerte aux jeunes Togolais, en vue d’acquérir de l’expérience professionnelle

Plus de 500 millions de francs CFA ont été débloqué par l’Etat togolais cette année et 30 millions par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) pour la mise en place du PROVONAT. Le programme a, par ailleurs, bénéficié de l’appui technique du programme des volontaires des Nations Unies (VNU) et de France volontaires.

Rappelons que le « Volontaire national » (VN) est une personne qui accepte de son plein gré une tâche, une mission, et qui s’engage à temps plein sur une période déterminée et dont les frais de subsistance sont pris en charge.

A la différence d’un bénévole, le volontaire reçoit une indemnité de subsistance en échange de son engagement à temps plein. Les Volontaires Nationaux sont des jeunes diplômés et primo-demandeurs d’emplois qui profitent de leur première expérience professionnelle en tant que volontaire pour développer leurs compétences.

Les missions confiées aux « Volontaires nationaux » sont d’une durée minimale de 6 mois et d’une durée maximale de 12 mois (avec renouvellement possible), mais la durée cumulée des missions ne devra pas dépasser 5 ans.

Nicolas KOFFIGAN

source : savoirnews.net

Tags:

Laissez un commentaire

Weboy

*